Dans ta tête : Galerie de Portraits par Yasmine T. Miller


Couple n°6: Le nain et sa belle by une tête qui tente
4 décembre, 2008, 3:54
Filed under: femme, homme, Portraits | Étiquettes: , , , , , , ,

L’heure avance, je ne me presse pas. L’apathie dont mon corps s’est imprégné ne veut pas déguerpir. Elle a même atteint mon esprit enrhumé par la feignantise.

J’ai faim.

Trop peu de temps, je file à mon rythme rue du faubourg Saint Antoine porte à gauche du petit café. Je m’attends à un vernissage dans une gallerie et je me retrouve chez quelqu’un.

Au cours de discussions on me parle de ce personnage fantasque. Andreï, russe blanc de par son grand père que tout le monde prénomme « le nain ».

Au détour de petits fours, un homme aux dents de vin rouge vient perturber l’espace vitalement odorant des narines d’une amie. One me reparle du nain qui n’est jamais mentionné sans une certaine accentuation exagérée sur le pronom « LE ».

Il ne parle pas un mot de russe, déception du mélangé de qui on en attends toujours beaucoup trop sur ses origines. Les gens s’agitent dans cette galerie-appartement où le nain les héberge.

Je cherche la sortie après avoir eu mon quota visuel et gargantuesque. Je croise une bande de jeunes collégiens aux cellules grisées par la végétation euphorisante.

Dans le vestibule d’entrée, sur un énorme fauteuil, je découvre le nain. Il a une chevelure d’or tirée vers le haut et a l’air irréel, comme sorti d’un conte. Il y a du monde autour de lui, comme si c’était l’oeuvre la plus réussie de la soirée.  Accroupie à côté de lui je remarque une superbe jeune femme à la peau blanche encadrée d’une chevelure marron. Des vêtements bien choisis allongent sa longue silhouette lorsqu’elle se redresse.

J’apprends plus tard que c’est sa femme, son plus bel atour. Elle aura su trouver son prince charmant.

Photo: KoAn La Scrivana sur flickr.com

Couple n°1

Couple n°2

Couple n°3

Couple n° 4

Couple n°5



La stagiaire by une tête qui tente

L’agence est une agence comme les autres ou les gens travaillent à entretenir des clichés sociologique confirmés. La fille concernée qui retiendra l’attention dans ce court récit est à la fois un ovni parmi ces gens mais aussi un autre échelon à l’égard des préjugés que couvrent ce milieu.

Rapide description pour commencer. Elle n’est pas grande mais en à l’air. Elle a de longues jambes fines surélevées par des pieds en pointe, un visage entre l’enfant et la femme fatale. Une frange entourée d’un carré plongeant qui parfaire la géométrie de son visage. De légères tâches de rousseur sous les yeux autour du nez. De grands yeux bruns sous de petits sourcils. Et la bouche formant constamment une moue superficielle et pourtant si naturellement présente.

Elle se mets en position de proie parmi les buffles qui ont du mal à ne pas taper du pied. Le menton relevé, l’allure assurée elle entre dans la plaine le pas vif, un léger basculement de la tête de manière à faire virevolter la crinière. Ils sont affamés, mais apeurés.

Est elle le gibier ou le prédateur? Le mystère et l’image qui dégage de cet aura incroyable impressionne.

Cependant dans son dos les autres bêtes félines l’appellent la pomme du nom de son mets préféré. Elle mange des gateaux en cachette par la bouche, se repoudre le nez et en laisse tomber parfois, et ne ressemble en rien aux apparences. Le gibier qui l’apprend fuit de peur de trop de responsabilité. Elle est seule.

Elle craint les autres et elle est victime de réciprocité.

Article de : Une tête qui tente

Video: Travail scolaire: Antonin Waterkeyn Benjamin Sanial